Towards a global vision and partnership on the Sustainable Land and Climate Risk Management

Excellence, Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement et de la Protection de la Nature,

Mesdames et Messieurs,

Qu’il me soit permis au nom du Docteur Jacques Diouf, Directeur Général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, FAO, de vous adresser mes respectueux remerciements, pour avoir accepter de rehausser l’éclat de cette cérémonie en la présidant personnellement, malgré votre calendrier très chargé.

Monsieur le Ministre d’Etat,

Je voudrais également au nom du Docteur Jacques Diouf, Directeur Général de la FAO, souhaiter la bienvenue au Sénégal à tous les participants de cet atelier, et exprimer la profonde gratitude de notre organisation, la FAO à tous nos partenaires qui ont déployés des efforts énormes pour l’organisation de cette première Semaine Africaine des terres arides à Dakar, au Sénégal.

Ces vifs remerciements s’adressent tout particulièrement à Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement et de la Nature pour avoir accepté la tenue de cet important évènement au Sénégal, pays de la Téranga.

J’associe à ces remerciements, le Directeur Général de la Grande Muraille Verte, The Earth Institute de l’Université de Columbia, aux Etats Unies, le Programme du Développement du Millénaire de l’Afrique du Centre et de l’Ouest, la Commission Européenne, la Région Wallonie-Bruxelles International et tout leur personnel pour leur contribution effective et surtout efficace dans l’organisation de cette grande réunion.

Excellence, Mesdames et Messieurs,

 La désertification constitue un défi de nos jours. Pour y faire face, il est nécessaire et urgent d’adopter non seulement, une approche multisectorielle et intégrée de gestion durable des terres sur le long terme, mais aussi, de développer une forte collaboration entre les organisations et les pays. Par ailleurs, une réelle participation active des communautés locales dans le processus de gestion durable des terres, notamment à travers la clarification et la garantie des droits de propriété foncière et/ ou d’usages des terres, constituent la  clé du succès.

Les forêts et les arbres en zones arides jouent un rôle important, car ils contribuent à la prévention et à la lutte contre la désertification. Ainsi, afin de sensibiliser la Communauté Internationale sur la valeur des forêts, les Nations Unies ont lancée en février 2011, l’Année Internationale des Forêts, au cours de la 9ème session du Forum des Nations Unies sur les Forêts.

Plus que nulle part ailleurs dans le monde, les forêts et les arbres dans les zones arides de l’Afrique constituent une ressource importante pour la vie des populations locales. Ils sont fondamentaux pour l’approvisionnement en biens et produits forestiers ligneux et non ligneux, tels que le fourrage pour le bétail, le bois de chauffe, la nourriture, le bois d’œuvre, les produits médicinaux, les résines et les gommes. Ils sont également primordiaux pour les services de l’écosystème tels que la protection du sol, la rétention et la qualité de l’eau, la séquestration du carbone et la prévention de l’érosion et de la désertification. Le rôle des forêts et des arbres dans l’adaptation et l’atténuation au changement climatique devient de plus en plus critique.

A cet égard, la FAO travaille en étroite collaboration avec les pays de l’Afrique du Nord et de l’Afrique sub-Saharienne, avec le Secrétariat de la convention des Nations Unies de lutte contre la désertification, la Commission de l’Union africaine, et bien  d’autres partenaires, pour mobiliser les ressources humaines, techniques et financières adéquates pour assurer la gestion durable et la restauration des forêts et arbres en zone aride afin de garantir sur le long terme leurs bénéfices socioculturels, économiques et environnementaux.

La FAO et ses partenaires dans le cadre de l’Initiative de la Grande Muraille Verte, envisagent de renforcer et d’étendre à grande échelle les pratiques de gestion durable des terres adaptées qui ont fait leur preuve dans le contexte spécifique des zones arides et semi arides :

  • La gestion durable des forêts- y inclus la récolte durable des produits et la commercialisation du bois et des produits non ligneux ;
  • La restauration des paysages forestiers à travers des programmes de reforestation  et aussi la promotion de la régénération naturelle assistée ;
  • L’agroforesterie ;
  • La lutte contre l’ensablement des zones productives et des zones urbaines;
  • La gestion durable de terres et des eaux ;
  • La gestion durable et restauration des zones de parcours;
  • Les bonnes pratiques agricoles; et
  • La foresterie urbaine, et péri- urbaine
  • Promotion des conditions favorables pour contribuer au reverdissement qui est déjà en cours.

Plus spécifiquement, la FAO travaille avec les pays et partenaires pour appuyer:

  • La mise en œuvre de projets de restauration des terres dégradées tels que le Projet Opération Acacia que certains d’entre vous ont eu l’opportunité de voir les réalisations durant les visites de terrain
  • La préparation de stratégies harmonisées et de plans de mise œuvre opérationnelle de l’initiative de la grande muraille verte à travers le programme de coopération technique de la FAO (PCT)
  • La mise en place d’une plateforme de partenariat et de mobilisation de ressources, appuyée par le Mécanisme Mondial de la convention des nations unies de la lutte contre la désertification ;
  • L’extension à plus grande échelle des bonnes pratiques au niveau local basé sur les expériences existantes ;
  • Le suivi-évaluation des impacts des interventions de Gestion durable de terres au niveau régional, national et local basés sur les expériences du projet LADA au Sénégal et Tunisie.
  • La mise en place d’une plateforme et réseau pour le partage des connaissances et le transfert de technologies basé sur les capacités existantes ;
  • Le développement d’une stratégie de communication, pour aider les organisations régionales et nationales dans leurs efforts de communication.

Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de l’Environnement et la protection de la nature, distingués invités

Je voudrais conclure ce discours en réitérant l’engagement ferme de la FAO pour travailler en plein partenariat avec vous, en appui à vos priorités, en vue d’améliorer la sécurité alimentaire et assurer les moyens de vie des populations concernés à long terme, de réduire la pauvreté et combattre la désertification et adresser les défis humains et environnementaux qui ne cessent d’accroitre.

Je vous remercie de votre attention.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :